Criblé de dettes, un magnat de l'internet sommé de rentrer en Chine

27/12/17 à 16:23 - Mise à jour à 16:23

Source: Afp

Le flamboyant géant de l'internet chinois Jia Yueting, qui avait un temps affirmé que son entreprise LeEco était à même d'absorber Apple et Tesla, a été sommé de rentrer en Chine par les régulateurs financiers pour répondre des dettes colossales de son groupe.

Criblé de dettes, un magnat de l'internet sommé de rentrer en Chine

Jia Yueting © Xinhua

Le nom de Jia, dont on pense qu'il serait aux Etats-Unis en train de tenter de lancer à Los Angeles sa société de voitures électriques, a été rajouté à la liste noire des débiteurs en défaut de paiement ce mois-ci par la justice chinoise, qui lui réclame des centaines de millions de dollars de prêts impayés.

L'agence officielle d'informations Xinhua a indiqué que c'était la deuxième fois que les régulateurs lui ordonnaient de rentrer en Chine après qu'il a apparemment ignoré une première injonction.

La section pékinoise de la Commission de régulation des marchés "vous ordonne de rentrer en Chine avant le 31 décembre 2017", pouvait-on lire lundi dans une note de la commission sur son site internet.

S'il devait regagner la Chine, après que son nom a été porté sur la liste noire, Jia ne pourrait plus prendre l'avion, des trains à grande vitesse ou séjourner dans des hôtels de luxe. Il pourrait aussi être empêché de quitter la Chine.

Le conglomérat en difficulté a été fondé en 2004 par Jia en tant que plateforme de streaming video, mais il s'est ces dernières années lourdement endetté pour engager l'entreprise dans un éventail de nouvelles activités, allant des jeux au sport et aux voitures.

Nos partenaires