Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

14/11/14 à 11:57 - Mise à jour à 11:57

Ces célébrités qui rapportent plus mortes que vivantes

Aujourd'hui, je vais vous parler des morts, mais pas n'importe lesquels. Uniquement des morts très célèbres, car ils ont la particularité de valoir davantage morts que vivants !

Ces célébrités qui rapportent plus mortes que vivantes

Michael Jackson, en hologramme. © Capture d'écran Vimeo

C'est le genre de chronique économique légère que j'aurai dû vous proposer durant la période de Toussaint. Si je ne l'ai pas fait, c'est parce que je n'avais pas encore les chiffres à disposition. Je les ai aujourd'hui donc, oui, je vais vous parler des morts, mais pas de n'importe lesquels. Uniquement des morts très célèbres, car ils ont la particularité ces morts, de valoir davantage morts que vivants !

C'est le cas du regretté Michael Jackson qui n'a jamais gagné autant d'argent que depuis qu'il est mort. Sa fortune - ou plutôt, comme le relate L'Expansion, celle de ses héritiers - a augmenté de 600 millions de dollars depuis sa mort en juin 2009 ! Grâce à la sortie d'albums posthumes et à deux shows à Las Vegas, en partenariat avec le Cirque du Soleil. Michael Jackson mort a rapporté 140 millions de dollars entre octobre 2013 et octobre 2014. Ces chiffres sont issus du classement publié par le magazine économique américain Forbes.

Partager

Ces célébrités qui rapportent plus mortes que vivantes

Le deuxième mort célèbre à rapporter encore beaucoup d'argent à ses ayants droit, c'est Elvis Presley, avec 55 millions de dollars. Elisabeth Taylor, que les plus jeunes ne connaissent même pas, rapporte encore 25 millions de dollars, tandis que Bob Marley en rapporte 20 et Marilyn Monroe 17 millions !

Mais le plus étonnant, c'est que même des personnages qui n'étaient ni des acteurs, ni des chanteurs, comme le scientifique Albert Einstein, rapportent encore beaucoup d'argent. Tout cela à la faveur des cachets que les marques ont versés à leurs héritiers pour utiliser leur image. Einstein, par exemple, qui n'a pas été très riche de son vivant, rapporte mort et sur un an... 11 millions de dollars à ses héritiers !

Si les marques adorent ce genre de partenariat avec les héritiers des morts célèbres, c'est parce que les morts ont un double avantage sur les célébrités vivantes. Primo, il faut bien l'avouer, les morts ne risquent pas d'être impliqués dans des affaires de moeurs ou de drogue. Et secundo, ils sont plus abordables financièrement que les célébrités vivantes. Il paraît même qu'aujourd'hui encore, un mort reste en moyenne 30% meilleur marché qu'un vivant. Décidément, les rouages de l'économie n'épargnent personne, pas même les morts.

Nos partenaires