Cécile de Barsy : mieux vaut prévenir...

27/09/11 à 11:22 - Mise à jour à 11:22

Source: Trends-Tendances

De l'estimation du dommage, Cécile de Barsy est passée à la prévention de la fraude. En Belgique comme aux quatre coins de l'Afrique.

Cécile de Barsy : mieux vaut prévenir...

© PG

Passionnée de littérature et sortie première d'un concours de dissertation en fin de secondaire, Cécile Louchard entreprend des études... économiques (Solvay), avant d'entrer chez Coopers & Lybrand, le futur PwC. Erreur de casting ? Non, réalisme. Du reste, "dans le domaine fiscal, on rédige énormément", sourit-elle. En fait de casting d'ailleurs, ce concours marquera son existence : le deuxième classé, avec lequel elle reprend contact, deviendra son mari.

Cécile, devenue de Barsy, va peaufiner sa voie. Au départ de la valorisation d'entreprise, elle découvre la valorisation du dommage à travers deux dossiers : un accident d'avion (non mortel) et la fraude commise par un trader. Affiné par ses contacts avec des collègues britanniques spécialisés en la matière, son goût de l'investigation l'amène à créer en Belgique un département ad hoc, celui de forensic accounting. Quand elle quittera l'entreprise en 2010, il emploiera 20 personnes.

Cécile de Barsy a entre-temps passé deux ans et demi à Kuala Lumpur. "La Malaisie est un pays en plein boom où l'on vit en accéléré. Les gens y travaillent avec acharnement et gravissent très rapidement l'échelle sociale. Les femmes sont beaucoup plus nombreuses aux postes de direction qu'en Belgique !" Un autre enseignement, fort utile sur le plan professionnel : "Par souci d'éviter la confrontation ou par crédulité, les patrons occidentaux expatriés en Asie acceptent trop facilement comme usage local ce qui constitue clairement une fraude."

Mieux vaut en tout cas prévenir que guérir ! A son retour en Belgique, Cécile de Barsy s'oriente vers la prévention de la fraude, en lien avec de grandes entreprises, des administrateurs indépendants, ou encore les services de police. Mais quand on la nomme directeur, elle hésite : "Je ne me voyais pas pendant 20 ans dans un bureau. Mais plutôt sur le terrain !" Elle sera servie : devenue indépendante sous la bannière Triforensic, elle a parmi ses clients Belgacom International, ce qui lui vaut d'aller en Afrique du Sud, ou encore au Liberia. Pas de tout repos... mais "une formidable occasion de lire dans l'avion".

Même préoccupation dans ses loisirs orientés bonne cause : Cécile de Barsy est active dans l'antenne belge de Transparency International, organisme qui lutte contre la corruption en association avec l'OCDE et la Banque mondiale, notamment.

En Belgique, il s'agit surtout d'informer les entreprises sur leurs obligations croissantes en matière de procédures et de garde-fou. "Leur responsabilité est plus grande qu'elles l'imaginent !"

GUY LEGRAND

CARTE DE VISITE

Fonction : partner chez Triforensic

Temps libres : voyages, plongée, lecture

Nos partenaires