Axel Weber : l'adieu à la Bundesbank... et à la BCE ?

14/02/11 à 09:47 - Mise à jour à 09:47

Source: Trends-Tendances

Axel Weber a annoncé vendredi qu'il quittait la présidence de la Bundesbank, portant un coup sans doute fatal aux espoirs de Berlin d'emporter la direction de la Banque centrale européenne.

Axel Weber : l'adieu à la Bundesbank... et à la BCE ?

© Bloomberg

Axel Weber quittera dès le 30 avril le poste de président de la Bundesbank, la banque centrale allemande, qui lui permettait de siéger au conseil des gouverneurs de la BCE alors que son mandat, entamé en 2004, courait jusque fin mars 2012, a annoncé la chancellerie allemande.

Sa succession sera annoncée cette semaine prochaine, conclut ce communiqué très sec, dans lequel ne figure aucune formule consacrée louant le travail du président de la Bundesbank.

Axel Weber, sur lequel la chancelière Angela Merkel avait misé toutes ses cartes, avait cueilli les dirigeants allemands à froid en signifiant mardi soir à ses collègues de la Bundesbank qu'il ne briguerait pas de nouveau mandat. Laissant entendre par la même occasion qu'il abandonnait l'idée d'être porté à la tête de la BCE.

L'homme faisait d'ailleurs figure de favori avant que ses prises de position tranchées, et notamment ses attaques répétées contre le programme de rachats d'obligations publiques lancé par la BCE au printemps dernier, n'inquiètent ses partenaires de la zone euro. La France, notamment, n'a pas caché son manque d'enthousiasme pour ce candidat.

Quant à l'avenir du futur ex-président de la banque centrale allemande, les médias allemands relayaient, la semaine dernière, des rumeurs selon lesquelles Axel Weber rejoindrait la direction de Deutsche Bank. Cette dernière avait alors refusé de commenter.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires