Pays-Bas:plainte contre Standard and Poor's et RBS pour des pertes subies pendant la crise

06/12/13 à 00:28 - Mise à jour à 00:28

Source: Trends-Tendances

(Belga) Seize investisseurs institutionnels européens ont commencé une procédure judiciaire aux Pays-Bas contre la Royal Bank of Scotland (RBS) et l'agence de notation Standard and Poor's (S&P), jugés responsables de pertes subies au plus fort de la crise financière, a-t-on appris jeudi.

"Nous avons créé une fondation aux Pays-Bas qui a déposé plainte devant le tribunal d'Amsterdam", a expliqué John Walker, le directeur exécutif de Bentham IMF, une société australienne chargée de gérer des litiges financiers. Ces investisseurs réclament 250 millions de dollars en dommages et intérêts pour des pertes, liées à des produits financiers complexes, accumulées pendant la crise financière de 2007-2008. Ces produits, des titres CPDO (constant proportion debt obligation) créés en 2006 ont été vendus par une branche de la banque néerlandaise ABN Amro depuis rachetée par RBS. Ce produit financier d'un genre nouveau ayant besoin d'une évaluation avant sa mise sur le marché, ABN Amro s'était alors adressé à S&P. "Ce que nous disons, c'est que Standard and Poor's s'est rendu coupable de négligence et de faute intentionnelle en allouant un triple A, la plus haute note, à ces produits", a assuré M. Walker. "Ils n'avaient pas de références pour évaluer ce produit et ont dû créer un modèle pour, mais ce modèle a été produit par ABN", selon lui. "Sans le triple A, les investisseurs n'auraient jamais acheté ce produit, qui est une des causes matérielles de la crise financière", a-t-il ajouté. Ces investisseurs viennent d'Autriche, d'Allemagne, de Suisse et de France. La plainte a été déposée aux Pays-Bas car, outre que la branche d'ABN Amro était néerlandaise, les procédures y sont "moins chères et plus rapides" qu'en Grande-Bretagne, où est basée RBS, selon M. Walker. (Belga)

Nos partenaires