"Pas de commentaire" du FMI sur la mise en examen de Lagarde

27/08/14 à 15:18 - Mise à jour à 15:18

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le FMI a assuré mercredi ne pas avoir de "commentaire supplémentaire" sur la mise en examen de sa directrice générale Christine Lagarde dans l'enquête sur l'arbitrage entre l'homme d'affaires Bernard Tapie et la banque Crédit Lyonnais.

"La directrice générale s'est déjà exprimée sur cette affaire. Elle est maintenant en route pour Washington et informera, évidemment, le conseil d'administration (du FMI) dès que possible", a déclaré le porte-parole du Fonds monétaire international, Gerry Rice, dans un communiqué transmis à l'AFP. "Jusque-là, nous n'avons pas de commentaire supplémentaire", a-t-il ajouté. Mise en examen pour "négligence" à Paris, Mme Lagarde a déjà affirmé à l'AFP qu'elle excluait de démissionner du FMI dont elle a pris la tête en juillet 2011 après le départ forcé de Dominique Strauss-Kahn. Elle a également jugé "totalement infondée" sa mise en cause par la Cour de justice de la République qui l'entendait pour la quatrième fois et qui l'avait déjà placée sous le statut intermédiaire de témoin assisté en mai 2013. Jusqu'à présent, le conseil d'administration du FMI, qui représente ses 188 Etats-membres, a toujours exprimé sa "confiance" dans les capacités de Mme Lagarde à assumer "efficacement ses fonctions" en dépit de l'enquête la visant. Christine Lagarde est mise en cause pour son rôle comme ministre de l'Économie à l'époque de l'arbitrage rendu en 2008 en faveur de Bernard Tapie qui avait bénéficié de 403 millions d'euros en réparation de son préjudice lors de la vente d'Adidas par le Crédit lyonnais. ADIDAS (Belga)

Nos partenaires