Pas d'agents immobiliers illégaux à Batibouw, mais bien au salon Second Home International

29/03/13 à 16:06 - Mise à jour à 16:06

Source: Trends-Tendances

(Belga) Les organisateurs du salon Batibouw et l'Institut professionnel des agents immobiliers (IPI) relèvent avec satisfaction que, lors de Batibouw 2013, aucune activité illégale n'a été exercée par les agents immobiliers. L'IPI avait envoyé sur place des détectives. Lors du salon gantois Second Home International, la présence d'agents immobiliers illégaux a par contre été signalée.

Pas d'agents immobiliers illégaux à Batibouw, mais bien au salon Second Home International

L'IPI, l'organe officiel de contrôle du secteur de l'immobilier, avait annoncé lors du premier jour du salon Batibouw qu'il allait envoyer des détectives privés à tous les grands salons de la construction et de l'immobilier dans notre pays. Il veut contrôler les professionnels présents lors de ces événements et attraper ceux qui y exerceraient illégalement des activités d'agent immobilier. Lors du salon de la construction Batibouw, qui a eu lieu du jeudi 21 février au dimanche 3 mars, aucune forme d'activité illégale n'a été décelée. Deux cas suspects ont été examinés, aucune pratique illégale n'a été finalement révélée. Parallèlement à Batibouw, se tenait au Flanders Expo à Gand le 'Second Home International', le salon de la résidence secondaire du 22 au 24 février. Cinq cas suspects ont été examinés. Dans deux dossiers, l'IPI a pu déterminer que des activités illégales avaient été exercées. Des actions en justice ont été lancées à l'encontre des agents qui n'étaient pas en règle. L'accès à la profession est strictement réglementé et les personnes qui exercent des activités d'agent immobilier en tant qu'indépendant doivent être agréées, rappelle l'IPI. (MUA)

Nos partenaires