Obligations 5-5-5 : Investor Protection entame son action en justice contre KBC

05/10/12 à 14:44 - Mise à jour à 14:44

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le bureau de conseil Investor Protection, dont les intérêts sont défendus par le cabinet d'avocats Arnauts, entreprend vendredi un action commune en justice contre KBC. Plus de 200 investisseurs particuliers reprochent une "communication trompeuse" au bancassureur concernant deux émissions d'obligations 5-5-5 en avril et mai 2008.

Dans leurs fiches, les obligations KBC Ifima 5-5-5 et KBC Groep 5-5-5 étaient présentés comme des instruments financiers "défensifs". "Or, les prospectus spécifient que ce sont des produits extrêmement risqués", indique Albert Biebuyck, de Investor Protection. "Le risque n'est pas réparti, mais combine les probabilités de défaut des cinq pays. Il s'agit dès lors d'une communication trompeuse." En mars 2012, lorsque la Grèce s'est retrouvée en défaut de paiement sur sa dette souveraine, la clause "first to default" de ces obligations, dont il n'est pas fait mention dans la fiche produit, a entraîné un remboursement anticipé de la valeur résiduelle de ces obligations. Cette valeur était de 21,5%, à laquelle KBC a ajouté 59% pour atteindre 80% du capital. Les clients perdent ainsi les coupons bruts et la prime d'émission de 1%, soit une perte totale de plus de 20%, calcule Investor Protection. "C'est un billet de lotto inversé", souligne l'avocat Laurent Arnauts. Le bureau de conseil représente actuellement plus de 200 investisseurs particuliers, pour un capital investi de dix millions d'euros, dans cette affaire "mais d'autres peuvent encore se rajouter". Investor Protection demande un dédommagement collectif de deux millions d'euros. L'audience d'introduction devrait avoir lieu dans les trois semaines au tribunal de première instance de Bruxelles. (JORGE DIRKX)

Nos partenaires