NLMK-La Louvière - Les syndicats demandent l'intervention de la Région wallonne

27/11/12 à 11:45 - Mise à jour à 11:45

Source: Trends-Tendances

(Belga) Absents de la table des discussions mardi matin, les syndicats de Duferco et NLMK à La Louvière attendent un geste significatif des directions et des garanties réelles d'avenir. La FGTB et le SETCa ont demandé l'intervention de la Région wallonne.

Le processus des négociations de la restructuration chez Duferco et NLMK à La Louvière a subi un sérieux ralentissement la semaine dernière après l'annonce du report du paiement d'une prime exceptionnelle de 600 euros aux travailleurs. Au-delà du paiement de cette prime, les syndicats continuent à craindre pour l'avenir. "Si cette prime ne peut pas être payée, on peut se poser des questions sur les réelles intentions des directions quant à l'avenir", a-t-on indiqué du côté du SETCa. "Nous voulons sauver l'activité mais nous ne sentons pas cette même volonté de la part des deux directions de Duferco et de NLMK", a souligné Manuel Morais, du SETCa. "Nous ne voulons pas négocier une fermeture déguisée en restructuration." Les syndicats ont demandé une rencontre rapide avec le gouvernement wallon dans le but d'exprimer leurs inquiétudes et de demander l'intervention de la Région dans le plan industriel des sidérurgistes louviérois. "Nous demandons aussi que les moyens suffisants soient dégagés pour négocier un volet social correct dans le cadre de la restructuration. Si tous ces éléments peuvent être rassemblés, nous sommes prêts à avancer très vite dans le processus", a conclu le porte-parole du SETCa. (MUA)

Nos partenaires