NLMK La Louvière - La FGTB se réjouit de la reprise des négociations

05/12/12 à 17:40 - Mise à jour à 17:40

Source: Trends-Tendances

(Belga) La FGTB s'est réjouie mercredi du dégel des négociations entre les syndicats et la direction de l'entreprise sidérurgique NLMK La Louvière, à la suite d'une réunion tripartite avec la Région wallonne.

"Nous avons abouti à un protocole d'accord et nous en sommes satisfaits", a indiqué Manuel Morais du Setca-Centre (FGTB). "Les discussions peuvent à nouveau reprendre avec la direction. Ce sera le cas dès jeudi matin. Des réunions quotidiennes ont été programmées, sauf lundi prochain avant une nouvelle rencontre avec la Région, le 14 décembre, où le résultat de nos négociations sera évalué." Selon le syndicat socialiste, la direction de NLMK a marqué son accord pour établir un plan industriel sur 5 ans et non pas sur 3 ans. "Cela prouve donc la volonté de la direction de pérenniser l'outil à La Louvière", estime Manuel Morais. "Un ancrage wallon dans la société est par ailleurs accepté. Cet ancrage peut se comprendre sous la forme d'une entrée de la Région wallonne dans le capital de la société. Le mécanisme de cette entrée n'a cependant pas été précisé", a ajouté le porte-parole du Setca, qui a par ailleurs confirmé l'accord de NLMK de payer 50% de la prime de 600 euros aux travailleurs le 10 décembre et le solde le 21 décembre. L'annonce du report du paiement de cette prime avait provoqué la grogne des travailleurs, depuis le 21 novembre dernier. "Nous demanderons par ailleurs, dans un second temps, que la même technique avec la Région soit mise en place pour établir un protocole d'accord avec la direction de Duferco en sachant que la donne est différente en ce que la Région est déjà dans le capital de la société sidérurgique italienne", a conclu Manuel Morais. (PVO)

Nos partenaires