Mouvement de grève dans les SAJ/SPJ - La CGSP maintient son préavis tandis que la CSC le suspend jusqu'au 4 février

23/01/14 à 12:03 - Mise à jour à 12:03

Source: Trends-Tendances

(Belga) La CGSP a annoncé qu'elle maintenait son préavis d'actions dans les services d'aide à la jeunesse (SAJ) et les services de protection judiciaire (SPJ) jusqu'au 4 février au moins, date à laquelle la ministre Huytebroeck rencontrera l'administration de l'Aide à la jeunesse, l'administration de la Fonction publique et les syndicats afin de trouver des solutions. La CSC avait déjà indiqué mardi qu'elle suspendrait son mouvement de grève jusqu'au 4 février afin d'aboutir à un accord dans les meilleures conditions.

La décision du syndicat socialiste, qui avait déposé son préavis de grève jeudi dernier, fait suite aux assemblées générales tenues mercredi/hier, a indiqué Patrcik Lebrun, secrétaire fédéral de la CGSP-Amio. "Dès lors, les blocages des différentes implantations des services extérieurs SAJ/SPJ se poursuivront au moins jusqu'au 4 février", précise-t-il. L'entrevue prévue prochainement devrait permettre d'aborder la question des délais de remplacement des agents ainsi que les normes relatives au nombre de dossiers gérés par délégué. La ministre de l'Aide à la jeunesse en Fédération Wallonie-Bruxelles a par ailleurs spécifié qu'elle rencontrerait le Collège des procureurs généraux, la semaine prochaine, afin de trouver un moyen légal alternatif aux perquisitions menées dans les locaux des SAJ. Les travailleurs des services des SAJ/SPJ ont entamé vendredi un mouvement de grève pour dénoncer l'audition apparemment serrée d'une de leurs collègues par la police de Charleroi, mais aussi le manque de reconnaissance de leur travail et la faiblesse de leurs effectifs. Ils demandent également une augmentation des moyens financiers octroyés au secteur. (Belga)

Nos partenaires