Mouvement d'humeur après le licenciement d'un travailleur chez ACV

09/01/14 à 17:44 - Mise à jour à 17:43

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le personnel de l'entreprise ACV à Seneffe travaille à 50% depuis mardi, a-t-on appris jeudi de source syndicale. Le licenciement d'un travailleur est à l'origine du mouvement d'humeur du personnel.

Le travailleur, âgé de 54 ans et affichant 34 ans d'ancienneté chez ACV, a provoqué un mouvement d'humeur chez les travailleurs qui ont bloqué mardi, selon SudPresse, un des deux sites de la société. "Le licenciement de ce soudeur expérimenté de 54 ans a choqué et a provoqué la réaction des travailleurs", explique Daniel Vandergoten de la FGTB. "Après le blocage de mardi, les travailleurs de cette entreprise où les relations sociales sont très tendues ont certes repris le travail mais seulement à 50%. Une commission paritaire est programmée mercredi à 14h pour tenter d'en savoir plus sur l'avenir de l'entreprise et de son personnel." L'entreprise ACV, implantée sur deux sites à Seneffe, est spécialisée dans la fabrication de chaudières et de boilers. (Belga)

Nos partenaires