Mise au jour de 369 sociétés offshore de diamantaires anversois

22/11/13 à 19:47 - Mise à jour à 19:47

Source: Trends-Tendances

(Belga) 193 familles de diamantaires anversois ont dissimulé des capitaux au fisc pendant des années via des sociétés-écran dans des paradis fiscaux, rapporte vendredi le journal De Tijd sur son site internet sur la base de milliers de données bancaires volées il y a près de cinq au sein de HSBC, en Suisse, par un ancien collaborateur de la banque.

De Tijd a pu mettre la main sur les fichiers secrets relatifs à 3.137 comptes détenus par 2.450 Belges auprès de la banque privée HSBC en Suisse. Parmi ces 2.450 Belges figurent une majorité de diamantaires (70% de la liste), mais aussi d'anciens footballeurs professionnels, des avocats, des notaires, des médecins, des dirigeants d'entreprise, des membres de la noblesse et même un ministre d'Etat. Des données volées par un ancien collaborateur de HSBC, il ressort, selon De Tijd, que 369 sociétés offshore sont entre les mains de 193 familles de diamantaires anversois. Aucune mention n'est faite de ces 369 sociétés offshore dans les statuts ou comptes annuels des sociétés anversoises de ces familles, dont le chiffre d'affaires va de quelques dizaines à plusieurs centaines de millions d'euros. La plupart des sociétés offshore sont localisées dans les îles Vierges britanniques (149), à Pa­na­ma (62), en Suisse (53), aux Sey­chel­les (29), au Liech­ten­stein (27), aux Ba­ha­mas (11), à Maurice (7), Hong Kong (6), aux îles Caïman (5), à Dubaï (3) et Singapour (3). (Belga)

Nos partenaires