Merci les petites banques internet !

06/03/15 à 14:17 - Mise à jour à 16:26

Source: Trends-Tendances

Si les fonds ont le vent en poupe auprès des épargnants, ce n'est pas seulement à cause des taux qui sont très bas. Si de plus en plus de Belges investissent une partie de leur épargne dans des fonds plutôt que de la laisser faire du surplace sur un compte d'épargne classique, c'est aussi grâce aux petites banques internet : les Keytrade Bank, Fortuneo et autres Rabobank.be.

Merci les petites banques internet !

© ThinkStock

A côté du trading online et du compte d'épargne en ligne, ces acteurs de la banque directe misent de plus en plus sur les fonds et la carte du conseil en investissement pour séduire les épargnants. Au travers de leur plateforme internet, ils donnent un accès direct et en toute indépendance à une large gamme de gestionnaires de fonds. A la différence des grandes banques qui distribuent principalement leurs propres fonds.

A titre d'exemple, la formule Keyplan chez Keytrade permet d'investir dans un panier de 40 fonds présélectionnés (Carmignac, BlackRock, Banque de Luxembourg, etc.) et selon deux modalités (à la carte ou sur la base de styles d'investissement prédéfinis). Le tout via des versements automatisés étalés dans le temps (25 euros par mois, par exemple) et sans frais d'entrée.

Bien sûr, le rendement n'est pas garanti. Mais c'est une bonne manière d'investir à long terme et de compléter son épargne, avec une perspective de rendement supérieur et sans prendre trop de risques.

Quant aux frais de sortie, ils sont nuls si le plan est arrêté après cinq ans. Ils se montent par contre à 9,95 euros par fonds présent dans le plan si ce dernier est stoppé avant la cinquième année. "Lancée voici quatre ans, la formule connaît un beau succès", signale Olivier Debehogne, directeur marketing de Keytrade Bank. Rien que l'an dernier, nous avons ouvert plus de 3.000 nouveaux Keyplan. Nous en comptons pour le moment 10.000 au total." La banque en ligne espère doubler ce nombre d'ici la fin de l'année.

En savoir plus sur:

Nos partenaires