Marchés financiers: la Fed relègue au second plan l'incertitude italienne

27/02/13 à 10:14 - Mise à jour à 10:14

Source: Trends-Tendances

(Belga) Les marchés européens ont tous ouvert en hausse mercredi matin au lendemain d'une journée noire, les déclarations du patron de la Fed ayant provisoirement éloigné les inquiétudes suscitées par l'impasse politique italienne.

Paris a ainsi ouvert en hausse de 0,53%, Francfort de 0,59%, Londres de 0,32%, Milan de 0,75%. Peu après l'ouverture Madrid gagnait 0,58%. La confirmation du maintien de la politique monétaire très accommodante aux Etats-Unis par le président de la Réserve fédérale américaine, Ben Bernanke, avait déjà permis à Wall Street de rebondir mardi, contrastant avec les fortes baisses enregistrées à la clôture côté européen, en particulier Milan avec un plongeon de 4,89%. "Les marchés ont réussi à digérer les résultats des élections italiennes, les événements aux Etats-Unis leur fournissant des raisons de revenir à la sérénité", a commenté Max Cohen, courtier chez Spreadex à Londres. Les craintes restaient néanmoins importantes, et ce d'autant plus, que l'Italie doit mercredi réaliser dans la matinée des émissions obligataires à moyen et long terme. Sur les places asiatiques, l'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a terminé la séance de mercredi en baisse de 1,27%, toujours affectée par l'instabilité politique. L'Italie se trouve dans une impasse politique inquiétante pour le reste de l'Europe, sans vainqueur clair aux législatives de dimanche et lundi derniers, avec un risque de formation d'un gouvernement sans marges de manoeuvre. Ces difficultés dans la troisième économie de la zone euro ont aussitôt fait craindre un retour de la crise en zone euro. Du côté des changes, l'euro regagnait aussi un peu de terrain mercredi face au dollar, également soutenu par les déclarations du président de la Fed. (JAV)

Nos partenaires