Un portefeuille obligataire bien diversifié

13/09/17 à 21:00 - Mise à jour à 17:16
Du Trends-Tendances du 14/09/17

Cela fait longtemps que les obligations publiques ne sont plus intéressantes pour les investisseurs privés en raison de taux (beaucoup) trop bas. Parfois, leur rendement est même négatif. Nous leur préférons les obligations d'entreprises. Mais celles-ci aussi incitent à la prudence. Les obligations existantes perdront en effet de la valeur en cas de hausse des taux d'intérêt. La constante est alors la suivante : plus l'échéance d'une obligation est longue, plus une modification des taux influera sur elle. Les obligations à court terme paraissent donc un choix évident, mais elles offrent un rendement plus faible. À moins d'opter pour des titres plus risqués.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires