Quand la Maison-Blanche joue avec les allumettes

14/06/17 à 16:40 - Mise à jour à 16:39
Du Trends-Tendances du 15/06/17

Industriels, militaires, responsables du renseignement..., de nombreux responsables américains craignent le réchauffement de la planète. Car le changement climatique n'est pas seulement mauvais pour l'économie et l'écologie. Il est aussi la cause de la multiplication des conflits armés, comme le prouve l'exemple syrien.

L'Accord de Paris est simplement le dernier exemple d'un accord qui désavantage les Etats-Unis au bénéfice exclusif des autres pays, laissant les travailleurs et les contribuables américains en payer les frais en pertes d'emplois, baisses de salaires, fermetures d'usines et baisse significative de la production ". Le 1er juin dernier, dans la Roseraie de la Maison-Blanche, Donald Trump expliquait pourquoi les Etats-Unis se retiraient de l'Accord de Paris sur le climat. Il a certes rempli de joie une partie de ses électeurs qui attendaient qu'il concrétise ses promesses de campagne. Mais il a surtout jeté une belle confusion sur le sens de l'accord signé en 2015 à Paris et sur ses conséquences.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires