Pourquoi les japonais se tuent-ils au travail ?

01/03/17 à 14:02 - Mise à jour à 14:00
Du Trends-Tendances du 02/03/17

Le Japon a vécu son premier Premium Friday. Une campagne soutenue par le gouvernement pour inciter les employés à quitter le bureau plus tôt le dernier vendredi du mois. Le suicide l'année dernière d'une jeune femme de 24 ans avait en effet relancé le débat sur le surmenage, qui fait chaque année des milliers de victimes et handicape la croissance nippone.

Depuis plusieurs semaines, la jeune femme de 24 ans postait ses appels au secours sur son compte Twitter. " Je n'ai plus d'émotions. Je veux seulement dormir ", écrivait, en octobre 2015, Matsuri Takahashi, qui avait débuté, en avril, dans l'une des divisions chargées des campagnes digitales de la prestigieuse agence de publicité Dentsu, à Tokyo. " Je suis encore sur le pont samedi et dimanche. Je veux juste mourir ",postait l'ancienne étudiante en lettres tout juste diplômée, avant de se plaindre de sa charge de travail, de l'absence de sommeil et du mépris de ses chefs.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires