Pari sur la dette émergente chez BrandyWine

30/05/18 à 21:00 - Mise à jour à 11:52
Du Trends-Tendances du 31/05/18

Dans ses diverses stratégies obligataires, le gestionnaire américain fait résolument le pari de la dette émergente, en privilégiant des pays comme le Mexique, l'Indonésie, l'Afrique du Sud ou la Pologne.

Selon le dernier baromètre des investisseurs publié récemment par ING Belgique (et portant sur le mois d'avril 2018), les particuliers désireux de s'exposer sur les marchés obligataires représentent encore plus de 25 % des répondants, en progression par rapport au mois de mars. Le retour de la volatilité sur les marchés financiers explique en grande partie ce regain d'intérêt de la part des particuliers pour des produits plus défensifs. Dans ce domaine, Brandywine représente une option solide, le gestionnaire (qui fait partie de la constellation de sociétés appartenant à Legg Mason) a la réputation d'être une référence sur les fonds obligataires, qui constituent la totalité de l'offre disponible en Belgique, avec des notations Morningstar qui dépassent quatre étoiles pour la plupart des produits. Nous avons eu l'occasion de rencontrer cette semaine Patrick Bradley, senior vice president de Brandywine, pour qu'il nous détaille les attentes macroéconomiques du gestionnaire, ainsi que le positionnement qui en découle dans les différents produits du groupe.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires