Nulle part où se cacher

18/10/17 à 21:00 - Mise à jour à 17:19
Du Trends-Tendances du 19/10/17

Pour déverrouiller son smartphone, effectuer un paiement ou accéder à son lieu de travail, plus besoin de code ou d'empreinte digitale, votre visage peut désormais suffire. Après la reconnaissance vocale, nombreuses sont les entreprises, principalement asiatiques, qui ont flairé le pactole que représente la reconnaissance faciale. Identification de clients, contrôle de sécurité dans des lieux publics, diagnostics médicaux, etc. sont autant de développements prometteurs. Mais quid du respect de la vie privée face à certaines applications qui permettent déjà de déterminer avec une quasi-certitude l'orientation sexuelle d'une personne ?

Le visage humain est un véritable chef-d'oeuvre. L'immense variété de traits qui le composent nous permet de reconnaître nos semblables et joue un rôle capital dans la formation de sociétés complexes. Tout comme sa capacité à envoyer des signaux émotionnels tels qu'un rougissement involontaire ou un faux sourire. Au bureau, au tribunal, au bar ou encore dans la chambre à coucher, nous passons énormément de temps à décrypter les visages qui nous entourent pour y déceler des signes d'attirance, d'hostilité, de confiance ou de tromperie. Et autant de temps à dissimuler ces mêmes signes.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires