Les industriels mettent May sous pression

11/07/18 à 21:00 - Mise à jour à 11:21
Du Trends-Tendances du 12/07/18

L'industrie britannique s'inquiète des atermoiements du gouvernement de Theresa May. Un gouvernement que viennent de quitter deux tenants de la ligne dure du Brexit.

"Fuck business ", avait déclaré il y a peu d'une façon peu élégante Boris Johnson. Les entreprises l'ont ramené à la dure réalité des chiffres. BMW, qui emploie 8.000 personnes en Grande-Bretagne, menace de ne plus y produire le moindre modèle si sa chaîne d'approvisionnement devait s'arrêter à la frontière. Airbus envisage même de partir : 15.000 emplois sont menacés. Siemens tient le même discours. Déjà so...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires