Le citoyen continue à payer la crise

11/04/18 à 21:00 - Mise à jour à 10:28
Du Trends-Tendances du 12/04/18

Obligés de dépenser des fortunes pour sauver le système financier, les Etats doivent encore être renfloués. Par qui ? Pas par les sociétés, dont les taux d'imposition sont en baisse. Les Etats, comme en Belgique, ne veulent pas toujours réduire leur train de vie. Reste donc les ménages...

En 2009, au plus fort de la crise, lors des sommets hautement médiatisés de Londres et de Pittsburgh, les 20 chefs d'Etat et de gouvernement les plus puissants de la planète avaient pris de grandes résolutions. " Nous lutterons contre le protectionnisme " ; " Nous ne ménagerons pas nos efforts pour trouver un accord (...) sur les changements climatiques ", " Nous nous sommes engagés à agir ensemble pour mettre en oeuvre des normes internationales strictes en matière de rémunérations ", etc. Ils ajoutaient aussi qu'ils voulaient éviter de transmettre le poids financier de la crise sur les épaules des ménages.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires