La hausse boursière est-elle terminée ? Pas si sûr...

30/08/17 à 21:00 - Mise à jour à 16:44
Du Trends-Tendances du 31/08/17

D'après bien des critères, les marchés d'actions sont actuellement surévalués, mais les investisseurs peinent à savoir s'ils doivent s'attendre à une chute.

Ce lundi d'octobre 1987 de sinistre mémoire, le cours des actions plonge. L'effet domino propage les répercussions de New York à Tokyo. Travaillant depuis peu pour un fonds d'investissement de la City, Tim Hammett est stupéfait de la réaction de ses nouveaux collègues. Tandis que les valeurs sûres font naufrage, ils applaudissent. " On a sorti le champagne ", se souvient Tim Hammett, nouvelle recrue de CIN Management, un fonds chargé de gérer les pensions des mineurs de charbon britanniques. Pendant que l'on trinque, le Dow Jones Industrial Average enregistre sa plus grosse chute de tous les temps en un jour, intensifiant la panique à Londres lorsque les marchés rouvrent le mardi. Chez CIN, cependant, le jeune trader reçoit la permission d'effectuer sa première transaction pour le fonds de pension de 10 milliards de livres sterling. " Tous au téléphone, achetez tout, nous a-t-on dit, et c'est ce que nous avons fait ", raconte Tim Hammett. Si le fonds pouvait se comporter de la sorte, c'est qu'il avait passé des mois à sortir un dixième de ses capitaux du marché des actions, jugeant celles-ci trop coûteuses comparées aux obligations. " Je n'en suis pas fier, mais cela a duré des semaines. Nous avons acheté tout ce qu'il y avait sur le marché pendant deux ou trois semaines. Et quand les cours se sont redressés, nous avons ressorti le champagne ", dit-il.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires