LA BELGIQUE VOULAIT LE DOUBLE VOTE CHEZ BNP PARIBAS

19/04/17 à 16:46 - Mise à jour à 16:45
Du Trends-Tendances du 20/04/17

Le vote plural des actionnaires, ce n'est pas neuf. La Belgique l'a longtemps pratiqué avant d'y mettre fin en 1934 car on estimait à l'époque que la formule permettait à quelques grandes familles de cadenasser l'économie. Le monde et l'économie ont changé depuis. Aujourd'hui, le gouvernement voudrait non pas cadenasser mais en tout cas stabiliser la vie des entreprises, en réinstaurant le vote plural.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires