" Il n'y a plus que des entreprises technologiques "

26/07/17 à 17:11 - Mise à jour à 17:10
Du Trends-Tendances du 27/07/17

Ne pas prendre le train de l'industrie 4.0, cette nouvelle façon " intelligente " d'organiser les moyens de production, c'est se condamner à rester sur la touche.

Même les bastions industriels les plus traditionnels - du moins, ceux qui veulent survivre - n'échappent pas au tsunami numérique. Telle est la conclusion de la Trends Summer University, le mini-Davos annuel des dirigeants d'entreprise, organisée le mois dernier à Knokke. Jean-François Heris, à la tête de la division Construction et Verre industriel du groupe verrier japonais AGC, a donné le ton à l'occasion de son keynote speech. Ancien CEO d'AGC Glass Europe (ex-Glaverbel, Ndlr), l'orateur a expliqué à quel point AGC était impliqué dans les nanotechnologies, l'intelligence artificielle, etc. Le groupe utilise notamment des capteurs intelligents pour récolter des données dans des environnements hostiles, d'une température de 1.600 degrés. Il a introduit toute une série d'innovations destinées à réduire drastiquement la consommation d'énergie. AGC utilise également la réalité augmentée (la superposition d'images de synthèse et d'images du monde réel) et a développé, en collaboration avec une start-up californienne, une fenêtre intelligente. AGC vend donc non seulement du verre, mais aussi du matériel commandé par la voix, le smartphone ou via un site internet.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires