Il faut diversifier son exposition obligataire

10/05/17 à 16:20 - Mise à jour à 16:19
Du Trends-Tendances du 11/05/17

Dans un environnement de taux bas, la capacité de sortir du " benchmark " sera primordiale.

Les taux d'intérêt restent sous pression dans la plupart des pays développés. Dans ce contexte, les investisseurs sont soumis à la tentation d'une prise de risque de plus en plus importante afin de maintenir le rendement de leur portefeuille obligataire. Pour de nombreux spécialistes, la solution est aujourd'hui de s'affranchir des indices de référence, et d'adopter des stratégies tout-terrain qui auront la possibilité d'aller chercher des idées d'investissement sur l'ensemble des marchés. Nous avons récemment rencontré deux gestionnaires qui se spécialisent dans ces stratégies obligataires : Ryan Myerberg (Janus Capital) et Richard Woolnough (M&G).
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires