Entre autodétermination et rapport de forces

08/11/17 à 21:00 - Mise à jour à 16:54
Du Trends-Tendances du 09/11/17

Les maladresses des uns et des autres conduisent la Catalogne et l'Espagne dans une voie qui paraît aujourd'hui sans issue constructive. Le gouvernement de Madrid, en particulier, s'est comporté comme un régime autoritaire. Ce serait surprenant s'il n'y avait la volonté de Mariano Rajoy de flatter son électorat conservateur. L'Espagne a souffert depuis plusieurs décennies de violences de la part d'organisations séparatistes basques qui réclamaient, elles aussi, l'indépendance. Aujourd'hui, au contraire, le mouvement indépendantiste catalan s'est toujours montré pacifique. Il a réuni à plusieurs reprises des manifestations de plus d'un million de personnes réclamant l'indépendance sans le moindre incident. Il n'a jamais recouru au terrorisme ni au moindre acte de violence. Tout ce qu'il demande, c'est de pouvoir voter pour ou contre l'indépendance de la région, comme ont pu le faire le Québec et l'Ecosse.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires