En direct, pour éviter la taxe ?

29/11/17 à 21:00 - Mise à jour à 11:06
Du Trends-Tendances du 30/11/17

Détenir des actions nominatives permettra-t-il vraiment d'échapper à la taxe de 0,15 % annoncée sur les portefeuilles-titres ? Ce qui est clair, c'est qu'une inscription directe auprès de la société évacue, en tout cas, les droits de garde.

Quand le gouvernement a annoncé son intention d'imposer une taxe (dite d'abonnement) de 0,15 % sur les comptes-titres dépassant 500.000 euros, une des solutions aussitôt proposées par les âmes fiscalement bien intentionnées fut de faire passer ces actions du compte-titres en question au " registre des actionnaires " de l'entreprise. Autrement dit, de les mettre au nominatif. Rien de très sorcier depuis que les actions sont dématérialisées : un jeu d'écriture suffit. Bien qu'il y ait quand même plusieurs (petites) démarches à accomplir, les grandes banques ne facturent du reste pas des sommes folles pour ce service : 50 euros chez ING Belgique et KBC, ou encore 48,40 euros chez Fortis, hors TVA. Pas de quoi décourager l'investisseur qui, en agissant ainsi, épargnera peut-être la taxe de 0,15 %, mais plus sûrement les droits de garde comptés par l'institution financière, qui tournent généralement autour de 0,20 %.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires