De la concertation à la belge jusqu'à la tête de l'OIT

21/06/17 à 16:34 - Mise à jour à 16:31
Du Trends-Tendances du 22/06/17

" Si on est capable de négocier en Belgique, on en est capable dans le monde. " C'est par ces termes que Luc Cortebeeck a commenté son élection à la présidence de l'Organisation internationale du travail (OIT), une agence des Nations unies chargée d'élaborer des normes pour un travail décent dans 185 pays.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires