BlackRock, le banquier de l'ombre

08/08/18 à 21:00 - Mise à jour à 11:25
Du Trends-Tendances du 09/08/18

En plus d'être un actionnaire et un conseiller tout puissant, le plus grand gestionnaire d'actifs au monde est également un lobbyiste habile. Ces cinq dernières années, la multinationale américaine a réussi à contourner la plupart des règles financières européennes.

En cinq ans, le budget des activités de lobbying de BlackRock à Bruxelles a explosé. Les 150.000 euros dépensés en 2012 par le plus grand gestionnaire d'actifs au monde ont été multipliés par 10, atteignant 1,5 million d'euros l'an dernier. Les résultats sont à la hauteur de l'investissement. Selon les registres des lobbyistes, aucun autre acteur financier n'a été aussi assidu auprès de la Commission européenne. Cette intense activité n'a pas échappé à Guillaume Prache, directeur général de Better Finance, organisation internationale qui défend les intérêts des utilisateurs de services financiers à l'échelon européen. " En 2017, BlackRock a obtenu de nombreux rendez-vous auprès de la Commission. Valdis Dombrovskis, le commissaire européen en charge des Services financiers, n'a répondu à aucune de nos questions alors même que nous représentons les épargnants et les investisseurs de l'ensemble de l'Union européenne. "
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires