Lunch Garden - Le personnel de la chaîne accepte le plan futur proposé par la direction

12/06/14 à 17:49 - Mise à jour à 17:49

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le personnel de Lunch Garden a voté en faveur du plan futur proposé par l'entreprise, ont annoncé la direction et les syndicats jeudi. "Nous avons préféré faire des concessions en termes de polyvalence et de flexibilité plutôt que d'accuser une restructuration, surtout étant donné le contexte économique actuel dans le secteur horeca", a précisé Claude Roufosse, secrétaire fédérale SETCa.

Lunch Garden - Le personnel de la chaîne accepte le plan futur proposé par la direction

"L'emploi est maintenu et sécurisé" grâce à une clause ajoutée dans le plan stipulant que, dans le cas où la direction ne respectait pas ses promesses de non licenciement, elle devrait s'acquitter de préavis légaux ainsi que de 50% de ce montant envers les travailleurs congédiés, et ce jusqu'en 2020. Par ailleurs, le management a accepté que les établissements restent finalement fermés le jour de l'an. Le personnel a concédé pour sa part les heures de fermeture tardives voulues par la direction. "Néanmoins, les horaires jusque 22h00 ne seront pas applicables partout, car l'affluence dans certains restaurants diminue à partir de 18h00", a souligné Claude Roufosse. Enfin, quelque 150 travailleurs, qui bénéficient d'une certaine ancienneté, ont dû accepter des aménagements de salaire et la perte de conditions de travail favorables, à concurrence de près de 100 euros bruts par mois, a précisé Rudi Schwartz, secrétaire syndical CSC. Le plan futur en question a été approuvé par 52,43% des 944 votants. "On ne défend pas réellement ce plan mais on ne le rejette pas non plus", a expliqué le syndicaliste SETCa. La direction de Lunch Garden s'est, quant à elle, dit "ravie que les collaborateurs aient répondu par la positive au référendum pour le plan futur. Grâce à ce résultat, Lunch Garden pourra à nouveau être compétitif et répondre aux besoins de ses clients. Il est prévu que ce plan soit exécuté dans les plus brefs délais ces prochaines semaines et en concertation avec les partenaires sociaux." Les partenaires sociaux se remettront à nouveau autour de la table en août ou en septembre pour décider quels établissements seront franchisés. "Cela ne sera cependant pas automatique si le résultat financier est négatif", a assuré le syndicaliste. La chaîne de restaurants emploie actuellement quelque 1.200 personnes en Belgique dans 74 établissements. En mars dernier, la direction de Lunch Garden avait annoncé la mise en place d'un plan d'entreprise, entraînant de lourdes conséquences sur les conditions de travail du personnel. (Belga)

Nos partenaires