Les travailleurs se croisent les bras chez NLMK Clabecq

11/04/13 à 15:58 - Mise à jour à 15:58

Source: Trends-Tendances

(Belga) Les travailleurs du site de Clabecq de l'entreprise sidérurgique NLMK (ex Duferco Clabeq) ont arrêté le travail ce jeudi. Conformément à un préavis déposé il y a une semaine, ils mènent une grève en front commun pour protester contre la volonté de la direction de postposer des négociations sur différents points ayant trait au statut du personnel et aux conditions de travail.

D'après les représentants syndicaux, lors de négociations passées, la direction de NLMK avait demandé des efforts aux travailleurs du site de Clabecq en justifiant ces demandes par une volonté de soumettre le personnel de Clabecq et de La Louvière aux mêmes conditions. Mais il est apparu, à la suite des discussions sur la restructuration à La Louvière, que cette égalité des conditions n'était pas réelle. C'est pour cela que les travailleurs de Clabecq, qui se sont sentis bernés, ont voulu ouvrir de nouvelles discussions. Le but est d'effectivement obtenir des conditions identiques mais la direction a demandé du temps pour réfléchir et postpose ces négociations. Les travailleurs ont dès lors décidé, conformément à un préavis déposé la semaine dernière en front commun, de se croiser les bras. De son côté, la direction refuse de discuter tant que le travail ne reprend pas. Le site de Clabecq produit des plaques d'aciers dans une gamme d'épaisseur allant de 3 à 120 mm pour les marchés de la construction, le secteur énergétique ou encore le secteur naval. (Belga)

Nos partenaires