Les propositions de la direction de Tessenderlo Chemie sont choquantes

11/11/13 à 12:30 - Mise à jour à 12:30

Source: Trends-Tendances

(Belga) Direction et syndicats de Tessenderlo Chemie à Ham (Limbourg) se sont retrouvés comme prévu ce lundi pour tenter de régler le conflit social né après l'annonce de la restructuration au sein de l'entreprise, mais ils n'ont pas réussi à s'accorder. Les syndicats estiment que les propositions faites par la direction sont "choquantes".

Les propositions de la direction de Tessenderlo Chemie sont choquantes

Syndicats et direction s'étaient réunis samedi mais les représentants du personnel, déçus de la nouvelle proposition mise sur la table par la direction, avaient formulé une contre-proposition. La direction avait demandé du temps pour étudier le texte des syndicats et les négociations, alors toujours considérées comme "constructives", avaient été suspendues jusque lundi matin. La direction a répondu lundi matin à la proposition des syndicats, mais visiblement les réponses de la direction ne plaisent pas aux représentants du personnel. "Malgré tous nos efforts, la direction n'a visiblement pas l'intention de chercher avec les représentants des travailleurs des solutions acceptables pour toutes les parties", ont réagi Rob Urbain (ABVV) et Eddy Kellens (ACV). "Le contenu de la nouvelle proposition de lundi est tout autant inacceptable que les textes précédents." Les négociations ont dès lors été interrompues. "Nous allons nous concentrer dans les prochaine semaines sur la poursuite de la procédure Renault", ont ajouté les représentants du personnel. "La direction doit formuler une réponse aux projets que nous avons présentés afin de sauver plusieurs postes de travail. Dans le même temps nous attendons davantage d'informations sur les 150 projets de la direction, qui estime qu'il est possible de travailler avec 134 travailleurs en moins. Aucun travailleur ne croit que l'entreprise peut fonctionner ainsi." (Belga)

Nos partenaires