Les procédures de licenciement suspendues à l'office du tourisme de Han-sur-Lesse

31/12/13 à 10:57 - Mise à jour à 10:57

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le Service Public de Wallonie réclamait une somme avoisinant les 60.000 euros à l'office royal du tourisme d'Han-sur-Lesse (Rochefort) pour la tenue contre les autorisations légales d'un Point Poste. Le cabinet du ministre wallon de l'Emploi, André Antoine, a accepté lundi d'intervenir pour réduire cette sanction, a indiqué mardi le trésorier de l'asbl Michel Vankeerberghen, confirmant une information de la RTBF. Toutes les procédures internes de licenciement ont donc été suspendues.

Le 17 octobre dernier, l'ORT avait reçu un courrier du SPW qui réclamait le remboursement de 60.000 euros de subsides car son personnel subventionné APE (Aides à la Promotion de l'Emploi) s'était occupé de la gestion du Point Poste. La région estimait qu'il s'agissait d'une activité commerciale et non d'une mission du service public comme le pensait l'office du tourisme. Lundi, les responsables de l'office du tourisme ont rencontré le chef de cabinet du ministre Antoine. "La sanction sera au minimum réduite de moitié. Mais elle devrait l'être encore davantage. Le cabinet s'est engagé à intervenir auprès du Forem pour reconsidérer le dossier et va par ailleurs demander des arguments légaux concernant le problème qui nous occupe. Du côté de l'office du tourisme, on a suspendu toutes les procédures internes. Il n'y aura donc pas de préavis conservatoire", a expliqué Michel Vankeerberghen. Une nouvelle réunion entre les différentes parties devrait avoir lieu fin janvier afin de voir comment faire évoluer ce dossier. (Belga)

Nos partenaires