Les organisations patronales tirent la sonnette d'alarme

16/11/12 à 19:09 - Mise à jour à 19:09

Source: Trends-Tendances

(Belga) Sept organisations patronales du nord et du sud du pays ont adressé vendredi, dans un communiqué commun, un avertissement au gouvernement, estimant que "nos entreprises ont besoin d'un 'choc de compétitivité'" et ce, à la veille d'un week-end qui pourrait être décisif pour le budget fédéral. Elles souhaitent que le gouvernement résolve rapidement et radicalement les "handicaps concurrentiels" existants.

Les organisations patronales tirent la sonnette d'alarme

Les signataires - la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB), l'Union des Classes moyennes (UCM), la Chambre de Commerce & Union des Entreprises de Bruxelles (Beci), l'Union wallonne des Entreprises (UWE) et la Fédération wallonne de l'Agriculture (FWA), pour le côté francophone - rappellent que la Belgique a enregistré au moins 15.000 pertes d'emploi le mois dernier. "Et cette tendance négative ne semble pas proche de s'inverser", soulignent-ils. Les organisations patronales précisent que "nos entrepreneurs sont confrontés depuis des années à des handicaps excessifs en matière de compétitivité", comme des pouvoirs publics qui surtaxent le travail et des charges sur le travail élevées. "Ces handicaps sont dénoncés depuis des années par les organisations d'employeurs et reconnus par toutes les organisations internationales, sans pour autant que le monde politique passe à l'action", regrettent-elles. Afin de renverser la tendance, elles prônent un "choc de compétitivité": une réduction des dépenses de tous les pouvoirs publics, la réduction des coûts salariaux, une solution équilibrée pour le statut ouvriers-employés ainsi qu'une simplification des rigidités et charges administratives. Les organisations d'employeurs disent attendre dès lors du gouvernement fédéral "qu'il se surpasse et prenne des mesures audacieuses qui confirment la foi et la confiance en nos entreprises". (VIM)

Nos partenaires