Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

14/05/12 à 10:15 - Mise à jour à 10:15

Les nouvelles technologies ne connaissent pas la crise

Si vous en avez marre du mot crise, vous serez heureux d'apprendre que l'économie aujourd'hui ne se résume pas au mot crise. Les nouvelles technologies démontrent, par exemple, que le monde n'a pas cessé de tourner malgré la crise.

Si vous en avez marre du mot crise, vous serez heureux d'apprendre que l'économie aujourd'hui ne se résume pas au mot crise. Les nouvelles technologies démontrent, par exemple, que le monde n'a pas cessé de tourner malgré la crise.

C'est Vinton Cerf, l'un des pères de l'Internet qui le réaffirme. Bien que né en 1943, Vinton Cerf est resté très jeune d'esprit. Il a d'ailleurs été engagé par Google comme "chef évangéliste". Oui, je sais, il n'y a que les américains pour inventer des fonctions pareilles. Toujours est-il que sa dernière interview au journal suisse Le Temps est décapante, rafraîchissante.


Au journaliste suisse qui venait l'interviewer avec un "smartphone" qui comme vous le savez peut aussi faire office d'enregistreur, le père de l'internet s'emballe et lui dit que ce "smartphone" est décidément bourré de ressources mal connues.


Si vous tombez, par exemple, dans l'escalier, le téléphone peut détecter que ce n'est pas votre façon habituelle de vous déplacer et le rapporter immédiatement à un service d'urgence. Vous pourriez également opter pour une application détectant la température trop élevée et le risque qu'il y ait un incendie. En d'autres termes, votre GSM peut vous dire en quelque sorte : "je suis avec toi, tout le temps", et donc, il devient, il deviendra de plus en plus un véritable assistant.


Même topo avec la voiture sans conducteur inventée par Google. Elle est actuellement en test à Las Vegas qui est la seule ville à avoir accepté ce défi. Comme le dit Vinton Cerf, contrairement à ce que l'on pense, ces voitures sont nettement mieux conduites que par des humains, car le système de commande a une vision de 360° et n'est jamais distrait. Deuxièmement, ces voitures ne circulent pas de manière autonome mais partagent leurs informations avec d'autres voitures. Quand un véhicule arrive à une intersection où il n'est jamais venu, le véhicule sait déjà ce que les autres voitures ont "vu". Il ne confondra pas un arbre avec un piéton et il sait donc qu'il n'y a pas besoin d'attendre qu'il traverse - et donc, les nouvelles technologies, c'est aussi cette capacité à partager des masses colossales d'information en temps réel y compris dans nos activités les plus habituelles. La croissance économique, via notamment les nouvelles technologies, a encore de beaux jours devant elle - autant s'en souvenir même si les médias n'ont que le mot crise en bouche.

Nos partenaires