Les fonctionnaires publics adressent une mention "insuffisant" à Hendrik Bogaert

07/02/13 à 13:03 - Mise à jour à 13:03

Source: Trends-Tendances

(Belga) Entre 7.000 et 10.000 fonctionnaires publics ont dénoncé la politique de leur secrétaire d'Etat, Hendrik Bogaert, jeudi, dans les rues de Bruxelles. Les organisations syndicales, en front commun, critiquent "la réduction drastique et aveugle des effectifs et des moyens", dans les services publics.

Les fonctionnaires publics adressent une mention "insuffisant" à Hendrik Bogaert

Un cortège s'est élancé peu après 10h30 depuis la Tour des Finances. La foule a emprunté les boulevards du Jardin botanique et Bischoffsheim sur la Petite Ceinture jusqu'à Madou, avant de rejoindre le cabinet du secrétaire d'Etat à la Fonction publique, situé rue Royale. Les représentants des syndicats se sont alors adressés à leurs bases dans une ambiance déjà carnavalesque, une pluie de confettis accompagnant les traditionnels pétards. Plus d'un an après l'entrée en fonction du secrétaire d'Etat, les syndicats ont attribué un 'insuffisant' à l'évaluation de M. Bogaert. "Conséquence logique de cette mention, nous lui livrons son C4", ont ajouté les syndicats. Un mur symbolique avait en outre été construit juste devant l'entrée du cabinet. "Le mur est constitué des différents services fédéraux. Chaque travailleur pourrait représenter une brique et on ne peut donc pas démonter ce mur", estime Alphonse Van Der Haeghe, de la CSC Services publics. Les syndicats s'opposent notamment à la mise en place d'une nouvelle grille unique de rémunération pour toutes les prestations exceptionnelles et à la suppression du système des formations certifiées. "Cette suppression lésera gravement de nombreux agents tant dans l'évolution de leur carrière que sous les aspects pécuniaires", soulignent les organisations syndicales du SPF Finances dans un communiqué. Le cortège de manifestants s'est dispersé peu avant midi. Les institutions publiques fédérales emploient environ 80.000 personnes (65.000 équivalents temps plein), selon une source syndicale. (PVO)

Nos partenaires