Les employeurs communiquent mal les informations lors de recrutements

02/07/13 à 10:20 - Mise à jour à 10:20

Source: Trends-Tendances

(Belga) Les entreprises et les candidats ont souvent des attentes différentes lors de procédures de recrutement. Le plus important pour les chercheurs d'emploi est le contenu de la fonction, pourtant les recruteurs ne donnent pas suffisamment d'informations à ce sujet, selon une enquête menée en ligne par le site d'emplois Stepstone auprès de 800 organisations et 21.262 chercheurs d'emploi dans sept pays européens (Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, France, Pays-Bas et Suède).

"A chaque étape du processus de recrutement, une stratégie de communication bien pensée assurera un recrutement plus réussi, de l'offre d'emploi à l'intégration, en passant par les informations pendant l'entretien ou, le cas échéant, la notification du rejet de la candidature", explique Stepstone. Excepté le contenu de la fonction, les chercheurs d'emploi estiment d'autres aspects importants "et qui ne sont pas si volontiers mis en avant par les employeurs". Il y a, dans l'ordre de préférence, le package financier (qui n'est habituellement abordé qu'à des stades ultérieurs du processus d'entretien), la sécurité d'emploi ou encore la situation géographique. Pour les chercheurs d'emploi belges, la sécurité de l'emploi est même le deuxième aspect le plus important. Les employeurs, quant à eux, fournissent en général des informations sur la portée de la fonction, la situation géographique, l'image de l'entreprise, la culture de l'entreprise et les opportunités de carrière. "Les entreprises ne doivent pas seulement tenir compte de leurs propres besoins, elles doivent aussi communiquer selon le langage des candidats. Elles pourront de cette manière s'attendre à recevoir des réactions plus nombreuses pour leurs offres d'emploi", explique Michel Tubbax, Managing Director chez StepStone Belgique. (Belga)

Nos partenaires