Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

23/04/13 à 10:00 - Mise à jour à 10:00

Les effets néfastes de la drogue sur la finance...

Il faut être britannique pour oser dire ce genre de chose ! C'est, en effet, dans les pages du Sunday Times que David Nutt, psychiatre et professeur à l'Imperial College de Londres, expose sa thèse, qui est fort simple : selon lui, un nombre trop important de banquiers auraient usé et abusé de la cocaïne, et cela, au point de tous nous entraîner dans une pagaille financière gigantesque.

La drogue, confortant les banquiers dans un état d'excitation qui les pousse à en faire toujours plus, les aurait rendus trop sûrs d'eux et emmenés à prendre des risques supplémentaires.
Et le résultat de tous leurs actes, toujours selon ce psychiatre, c'est la crise financière que nous connaissons tous.

Mais ce cher David Nutt ne s'arrête pas là, comme le fait remarquer le journal La Tribune.fr. Il clame que l'abus de drogue aurait même conduit à l'effondrement financier de l'ancienne banque britannique Barings.
Disparue en 1995, Barings était la plus célèbre banque d'Angleterre, ne serait-ce que parce que c'était aussi la banque de la Reine, et cette banque d'affaires a donc été mise en faillite suite à des placements supérieurs à ses fonds disponibles.

Reste à voir maintenant ce qu'il faut penser des affirmations de David Nutt. A priori, il a un CV sérieux, vu qu'il a également travaillé pour le gouvernement britannique en tant que conseiller au département de la santé. Sans oublier le fait qu'il a publié plusieurs ouvrages concernant la drogue et les addictions.

Mais est-ce suffisant pour le prendre au sérieux ? D'autant que, comme le rappelle La Tribune.fr, il est connu en Grande-Bretagne comme un grand spécialiste des polémiques. Il a déjà, par exemple, déclaré que l'ecstasy, le cannabis et le LSD étaient moins dangereux que l'alcool, ou encore que prendre de l'ecstasy était tout aussi sûr que de monter à cheval.

Et donc, sa nouvelle thèse, qui peut se résumer par la crise financière a été causée par une prise excessive de cocaïne de la part des banquiers, a fait le buzz dans les médias britanniques.

Mais peut-être que les médias anglais ont oublié une chose pour justifier les déclarations de ce psychiatre : un lord anglais avait promis de donner 300.000 livres sterling à celui qui trouverait une solution à la crise... Peut-être que ce psychiatre a besoin d'argent et qu'il va proposer de sevrer tous les banquiers de la City pour nous sortir du pétrin actuel ?
Pour ma part, je dirai merci à ce psychiatre, il nous aura au moins fait sourire aujourd'hui !

Nos partenaires