Les diamants du Zimbabwe usurpés par des proches de Mugabe

12/11/12 à 18:51 - Mise à jour à 18:51

Source: Trends-Tendances

(Belga) Quelque 2 milliards de dollars destinés à renflouer les caisses du Zimbabwe grâce à la vente de diamants de Marange ont été détournés par des fidèles du président Robert Mugabe depuis 2008, selon le rapport d'une ONG canadienne publié lundi.

Les diamants du Zimbabwe usurpés par des proches de Mugabe

"Les estimations prudentes chiffrent le vol des richesses de Marange à près de 2 milliards de dollars US depuis 2008", indique Partnership Africa Canada (PAC) dans ce document consulté par l'AFP à Harare, en marge d'une conférence internationale sur les gemmes. Le rapport accuse nommément le ministre zimbabwéen des Mines Obert Mpofu d'avoir "accordé des concessions à des individus douteux sans expérience minière, souvent en des circonstances ou des termes hautement discutables". "En qualité de ministre, il a sollicité et approuvé la requête de membres des forces sécurité du Zimbabwe, dont certains impliqués dans des violations des droits de l'Homme à Marange", selon le rapport, qui épingle au passage le rôle trouble de dirigeants issus de l'entreprise publique Zimbabwe Defence Industries, une société en cheville avec la compagnie minière chinoise Anjin. Au total "des centaines de millions de dollars destinés au Trésor zimbabwéen se sont évaporés dans des circuits légaux et illégaux". Les pierres extraites des gisements de Marange sont réadmises depuis un an dans le circuit officiel, après avoir reçu en novembre 2011 le feu vert du Processus de Kimberley, le régulateur mondial du marché. Mais le Zimbabwe est obligé de casser les prix à cause de la réputation sulfureuse de ces gisements, théâtre d'exactions en 2008 et dont l'exploitation est un chef d'oeuvre d'opacité selon de nombreux observateurs. (JEKESAI NJIKIZANA)

Nos partenaires