Les congés du bâtiment raccourcis pour certains ouvriers

20/06/13 à 17:06 - Mise à jour à 17:06

Source: Trends-Tendances

(Belga) Certaines équipes d'ouvriers du secteur de la construction pourraient voir leurs congés annuels raccourcis en raison des retards accumulés lors de l'hiver. "On a eu un hiver sévère et long, de ce fait plusieurs chantiers accusent un certain retard", a expliqué jeudi Gabriël Delporte, secrétaire général de la Confédération de la Construction (CC), à l'agence Belga.

Les congés du bâtiment raccourcis pour certains ouvriers

"Nous avons eu 60 jours de neige ou de gel sur l'ensemble du premier trimestre. Et depuis avril, c'est la pluie et le vent qui nous empêchent d'avancer", concède Gabriël Delporte. Si le chômage économique n'a pas été trop important, le chômage intempérie a lui explosé. "Comparé au premier trimestre 2012, le chômage intempérie a augmenté de 65% lors du premier trimestre 2013", précise le secrétaire général de la CC. Les entreprises ont pris du retard dans les chantiers à cause de la météo. De ce fait, pour certaines ouvriers, les congés annuels de juillet pourraient être moins longs que prévu. "Ce ne sont pas tous les ouvriers qui vont continuer, mais certaines équipes. Heureusement que nous avons des ouvriers disposés et prêts à travailler durant cette période", se réjouit M. Delporte. Le mauvais temps a causé une perte sèche aux entreprises, qui ont pris du retard dans les chantiers. En mars, la CC avait demandé au Premier ministre de reconnaître les conditions climatiques exceptionnelles de ce début d'année comme un cas de force majeure. Cela pourrait régler les problèmes de respect des délais que les mauvaises conditions climatiques ont engendrés. "On a été averti qu'il n'y aura pas de circulaire cette année, mais on espère que le Premier ministre va revoir sa position", conclut Gabriël Delporte. (Belga)

Nos partenaires