Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

15/04/14 à 11:35 - Mise à jour à 11:35

Les cliniques des GSM

Votre appareil a glissé de vos mains et est tombé dans l'eau ? Votre enfant a pris votre portable et l'a laissé tomber et depuis il répond aux abonnés absent ? Qu'à cela ne tienne, il ne sera ni remboursé, ni réparé ou alors ce sera très cher !

Avouez qu'une société qui ferait une telle publicité pour l'un de ses produits n'aurait aucune chance d'avoir vos faveurs. Pourtant, c'est en quelque sorte ce qui se passe avec nos GSM, nos fameux terminaux mobiles... Avez-vous déjà essayé d'être remboursé ? A lire, la dernière enquête de Test Achat sur le sujet, on découvre assez rapidement, que même si vous avez souscrit à une assurance pour votre portable, la plupart du temps, elle ne couvre pas ce genre d'accidents. Et en plus, 40% des garanties payantes ont une durée inférieure à deux ans alors que la garantie légale s'applique pendant deux ans. Bref, ce genre d'assurance sent la mauvaise affaire à 100 kilomètres.

Reste alors la réparation ? Mais là encore, lorsque le revendeur ne vous pousse pas à en acheter un nouveau, il vous fera payer le transport pour l'envoi de votre smartphone vers le lieu de la réparation, et en plus, en attendant, vous aurez droit à un appareil de remplacement mais d'une gamme inférieure. Et c'est là, que quelques malins ont compris qu'il y avait du business à faire, c'est que le consommateur d'aujourd'hui se sent nu sans son portable, sans son carnet de numéros de téléphone et sans son agenda : impossible donc de s'en passer pendant plusieurs jours ou plusieurs semaines...

Et c'est la raison pour laquelle, on assiste en Belgique à l'éclosion de petites boutiques, des sortes de cliniques d'un jour pour GSM en panne. Je dis "cliniques d'un jour" car dans bien des cas, ces boutiques peuvent détecter rapidement le problème et le réparer dans la foulée. Ces boutiques de réparation pour GSM offrent donc une belle alternative aux services de réparation officiels et souvent coûteux des marques.

Génial, donc ? Euh, pas à 100%. Il faut savoir que dès que votre appareil est ouvert par l'un de ces docteurs pour smartphones, votre appareil n'est plus sous garantie.
C'est un premier défaut, même s'il est accessoire, car ces boutiques proposent elles-mêmes une garantie sur leur réparation et les pièces qu'elles remplacent.
Second défaut, reste encore à savoir d'où proviennent ces pièces de rechange ? Pour l'iPhone, par exemple, ce sont des pièces originales mais qui viennent d'un marché parallèle alimenté par les fabricants chinois de l'iPhone. Les prix sont connus : 99 euros pour un écran fendu, 4,50 euros pour un bouton, etc. Mais attention si les marges de ces boutiques sont correctes, elles ne sont pas non plus mirobolantes. Donc, certaines boutiques moins honnêtes que d'autres choisissent des pièces moins chères, bref, des copies. Attention donc...

Attention aussi aux amateurs, certains ouvrent des boutiques de réparation de GSM et se sont contentés de regarder une vidéo d'initiation à ce nouveau métier sur YouTube ! Prudence donc et tant qu'à faire : optez pour des pros !

Nos partenaires