Les Belges ont bénéficié d'une meilleure éducation que celle de leurs parents

11/12/13 à 15:09 - Mise à jour à 15:09

Source: Trends-Tendances

La Belgique se caractérise par une forte persistance du niveau d'éducation élevé, selon un rapport relatif à la transmission intergénérationnelle des désavantages sociaux publié par Eurostat mercredi. Par ailleurs, quelque 67% des adultes belges dont les parents avaient un niveau d'éducation faible disposaient en 2011 d'un meilleur niveau, selon Eurostat.

Les Belges ont bénéficié d'une meilleure éducation que celle de leurs parents

© Belga

La Belgique suit également la tendance européenne qui indique que ceux dont les parents disposaient d'un niveau d'éducation faible ont une propension à atteindre un niveau d'éducation intermédiaire.

Les adultes de 25 à 59 ans dont les parents ont bénéficié d'un niveau d'éducation intermédiaire sont majoritairement d'un niveau semblable (42%) ou d'un niveau d'éducation élevé (47%). Enfin, la Belgique se distingue par une forte persistance intergénérationnelle du niveau d'éducation élevé (76%). Elle est seulement dépassée par Chypre (78%), l'Irlande (79%), le Luxembourg (79%) et la Roumanie (82%).

Au niveau européen, l'amélioration du niveau d'éducation de génération en génération se confirme. Ainsi, parmi les personnes dont le niveau d'éducation des parents est estimé faible, 66% ont bénéficié d'une éducation de niveau intermédiaire ou supérieur. La meilleure mobilité intergénérationnelle est signalée au Royaume-Uni et en Finlande.

Les niveaux d'éducation faible persistent eux plus particulièrement à Malte (73%), au Portugal (68%) et au Luxembourg (52%). Eurostat se fonde sur les réponses de citoyens européens de 25 à 59 ans dans les 28 Etats de l'Union. Le niveau faible correspond au mieux au premier cycle du secondaire. Le niveau d'éducation intermédiaire désigne le second cycle du secondaire et post-secondaire non supérieur tandis que le niveau élevé englobe l'enseignement supérieur et universitaire.

Nos partenaires