Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

21/01/13 à 10:41 - Mise à jour à 10:41

Les Belges n'ont jamais été aussi riches

Bonne nouvelle en ce début d'année : les Belges n'ont jamais été aussi riches. Ce sont les chiffres de la Banque Nationale de Belgique publiés vendredi dernier qui le disent. Le patrimoine financier des ménages belges a atteint avec 1003 milliards d'euros son plafond historique.

Soit quelque 90.920 euros par Belge, si l'on divise la fortune globale par les quelque 11 millions d'habitants du pays.?Et si on déduit les dettes des ménages qui s'élèvent à 211 milliards d'euros, alors le patrimoine financier net des Belges atteint tout de même les 792 milliards d'euros, soit encore 71.765 euros par habitant. Par patrimoine financier des Belges, la Banque Nationale, qui est à l'origine de cette étude, comprend tous les actifs financiers que ces derniers possèdent : cela va des pièces de monnaie aux billets de banque, en passant par les actions, sans oublier les SICAV ou les comptes bancaires.

Seul le patrimoine immobilier n'est pas comptabilisé dans ces chiffres. Or, le patrimoine immobilier des Belges est évalué à 1066 milliards d'euros par la BNB. Ce qui fait que la richesse des ménages dépasse les 2000 milliards d'euros au total! Autrement dit, plus de 187.000 euros par Belge!

Des chiffres pareils donnent le tournis et semblent paradoxaux en période de crise. Ceci dit, tous les ménages belges ne sont pas aussi riches. Il s'agit ici de chiffres globaux.?

Mais revenons sur le patrimoine financier des Belges : 1000 milliards d'euros, c'est énorme. Comme le rappelait le journal L'Echo, c'est presque trois fois le produit intérieur brut (PIB) de la Belgique! C'est près de trois fois aussi la dette publique de l'État belge! C'est plus de quatre fois le poids de la Bourse de Bruxelles! C'est plus de quatre fois les dépôts des comptes d'épargne du pays! Et ne l'oublions pas, 1000 milliards d'euros c'est aussi le montant que la Banque centrale européenne a déboursé pour sauver tout le système bancaire européen l'an dernier. Ce n'est donc pas rien. Reste à voir si tout cet argent ne va pas donner des idées au gouvernement lors du prochain conclave budgétaire. On n'en est pas encore là et à chaque jour suffit sa peine.


Nos partenaires