Le Voka veut un New Deal pour la Flandre

04/12/12 à 20:14 - Mise à jour à 20:14

Source: Trends-Tendances

(Belga) L'organisation d'entrepreneurs flamande Voka a présenté mardi, à l'occasion de son congrès annuel, plusieurs pistes en vue de relancer l'économie flamande et de créer de nouveaux emplois. Le Voka refuse d'adopter une vision pessimiste pour l'avenir de l'industrie. L'organisation pense même que c'est le bon moment pour prendre des initiatives. "Nous avons besoin d'un New Deal", a déclaré le président Michel Delbaere.

Le Voka veut un New Deal pour la Flandre

M. Delbaere renvoie à la période comprise entre 1995 et 2009 où un total de 262.000 emplois supplémentaires avaient été créés dans le secteur privé. "Cela revient à un nouveau Ford Genk tous les sept mois, et ce pendant quinze ans." On peut répéter cela, estime le président, en s'inspirant notamment des "champions cachés" que sont les sociétés de dragage, l'industrie alimentaire, ou encore les entreprises chimiques et spécialisées dans la biotechnologie. Ces entreprises se caractérisent par une approche orientée clients, l'innovation et l'internationalisation. Mais pour de nombreux domaines, ces sociétés sont dépendantes des autorités ou des partenaires sociaux. Le Voka a plaidé mardi pour des percées à mener sur plusieurs points en vue de stimuler la croissance. L'organisation patronale plaide entre autres pour une simplification de la fiscalité. (PVO)

Nos partenaires