Le taux de réussite des cellules de reconversion a baissé en Wallonie en 2012

02/05/13 à 16:54 - Mise à jour à 16:54

Source: Trends-Tendances

(Belga) Trente-sept cellules de reconversion ont été fermées en 2012 en Wallonie, ressort-il de données communiquées par le cabinet du ministre wallon de l'Emploi, André Antoine. Cela concerne quelques 2.008 nouveaux dossiers individuels. Il s'agit du chiffre le plus faible depuis 2009 selon les statistiques du Forem qui révèlent une baisse du taux de réinsertion sur le marché de l'emploi en 2012.

Le nombre de dossiers individuels bouclés en 2012 (2.008) est un des plus faibles de ces cinq dernières années comparé aux 3.214 concernés en 2011 ou aux 3.682 travailleurs de l'année 2008. Seule l'année 2009, avec 785 dossiers individuels, affiche un chiffre plus faible. Le taux de réussite des 37 cellules de reconversion qui se sont terminées en 2012, et donc de réinsertion global, est le plus faible des cinq dernières années. Il affiche 60,5 % en 2012, contre 70,05 % en 2011, 66,05 % en 2010, 61,4 % en 2009 et 73,1 % en 2008. Parmi ces 2.008 travailleurs, 68 % étaient des ouvriers et 32 % des employés. Le nombre de dossier d'ouvriers que les cellules ont été amenées à traiter est en nette augmentation. En 2010, une personne concernée sur deux était ouvrier; 46,5 en 2011. La réinsertion a cependant davantage touché les employés (73,88 %) que les ouvriers (59,08 %). "Les raisons de la fluctuation du taux de réinsertion ces dernières années sont multiples", indique Stéphanie Wyard, porte-parole du Forem. "Cela varie en fonction notamment des offres du moment sur le marché de l'emploi et du degré de spécialisation des travailleurs dans ces domaines d'activités précis". Le nombre de personnes concernées par l'abaissement de l'âge au régime de chômage avec complément d'entreprise (ex-prépension) a également diminué. Il n'a représenté que 14,62 % du total en 2012, 25 et 26 % au cours des deux années précédentes. Une cellule de reconversion a une durée de vie d'un an avec possibilité de prolongation jusqu'à deux ans. Au total en 2012, quelques 5.500 travailleurs ont été concernés par les 80 dossiers de cellules de reconversion ouverts. Seuls 37 ont été bouclés. Il restait donc au premier janvier 43 cellules actives pour un total de 2.462 travailleurs. Pour le budget 2013, le gouvernement wallon avait ajouté 7 millions d'euros aux 9 millions déjà budgetisés afin de faire face aux nombreux dossiers de fermetures collectives en cours. (Belga)

Nos partenaires