Le Syndicat des Indépendants (SDI) est inquiet pour l'avenir de l'horeca

30/06/14 à 16:48 - Mise à jour à 16:48

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le Syndicat des Indépendants (SDI) monte au créneau et veut conscientiser tous les indépendants quant à leur statut. Le SDI estime notamment le secteur de l'horeca en danger et pointe du doigt le Système de Caisse Enregistreuse (SCE).

L'organisation veut interpeller les politiques sur le statut des indépendants, plus précisément ceux du secteur horeca. "Nous voulons que les indépendants de tous bords prennent conscience de leurs difficultés et se fédèrent, après quoi nous pourrons nous faire entendre auprès des politiques", a indiqué Jean-François Rondelet du SDI lors d'une conférence de presse lundi à Havré (Mons). Le secteur de l'horeca est, selon le SDI, une cible particulière de mesures fédérales qui imposent, notamment, dès janvier 2015, une caisse enregistreuse munie d'une "boîte noire" de contrôle. L'outil est destiné à contrôler les exploitants dont 10 % du chiffre d'affaires provient de repas consommés dans l'établissement. La boîte noire se profile dans la lutte contre la fraude à la TVA. "Les indépendants concernés doivent payer la boîte noire, l'outil qui va servir à les contrôler. Nous n'acceptons pas ce système répressif qui quelque part, met en danger l'avenir du secteur", indique-t-on au SDI. Les revendications du SDI portent essentiellement sur une réduction des charges sociales, notamment au niveau de heures supplémentaires, une plus grande déductibilité fiscale des notes de restaurant et une baisse et une uniformisation de la TVA au taux unique de 6 % pour tous les services de restauration. (Belga)

Nos partenaires