Le syndicat des cadres ne veut pas que Colruyt touche à l'ancienneté

13/03/14 à 16:11 - Mise à jour à 16:11

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le syndicat de cadres NCK rejette l'idée émise par la direction de Colruyt de revoir le système, qu'elle juge trop onéreux, d'augmentation salariale en fonction de l'ancienneté.

Le syndicat des cadres ne veut pas que Colruyt touche à l'ancienneté

Le directeur du personnel du groupe de distribution Colruyt, Koen Demaesschalck, estime jeudi dans la presse que le système n'est plus tenable. "Un collaborateur de Colruyt qui a 20 ans d'ancienneté gagne dans certains cas près de 25% de plus qu'un collègue qui commence dans la même fonction", illustrait-il. Colruyt emploie 23.000 personnes. Dans une réaction, le NCK juge que ce système n'est en fait rien de plus qu'une manière honnête de veiller à ce qu'un employé n'aille pas travailler pour un salaire trop maigre après plusieurs années de service et à ce que des profits faciles ne soient pas laissés à l'employeur. Le syndicat se demande dans quelle mesure Colruyt ne souhaite pas toucher aux hausses de salaires en argumentant que les travailleurs plus vieux prestent moins que les jeunes. Et ce, alors que l'on justifie la faible hausse de salaire appliquée aux jeunes travailleurs en leur laissant entrevoir la possibilité de pouvoir passer dans des échelles de salaires plus élevées plus tard dans leur carrière. "L'employeur veut clairement le beurre et l'argent du beurre: des promesses à long terme lorsque quelqu'un preste sous le prix du marché et une responsabilité à court terme lorsque les salaires augmentent avec l'ancienneté (...) Un contrat de travail est pourtant un contrat à long terme", estime le NCK. (Belga)

Nos partenaires