Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

12/07/11 à 11:22 - Mise à jour à 11:22

Le spectre d'une nouvelle bulle internet

L'été ce n'est pas seulement la saison des amourettes fugaces, c'est aussi le souvenir de marchés boursiers devenus complètement fous.

L'été ce n'est pas seulement la saison des amourettes fugaces, c'est aussi le souvenir de marchés boursiers devenus complètement fous.

Dix ans après son explosion, le spectre d'une nouvelle bulle internet refait, en effet, surface. La dernière alerte qui va dans ce sens, c'est la levée de fonds de Twitter. Selon le Wall Street Journal, Twitter serait en passe de récolter plusieurs centaines de millions de dollars en cash et cela valoriserait ce site autour des 7 milliards de dollars.

A priori, les plus optimistes pourraient se rassurer en se disant que le nombre d'utilisateurs de Twitter et le nombre de messages écrits ne fait qu'augmenter. De fait, aujourd'hui, ce sont 200 millions de messages qui sont envoyés chaque jour contre 65 millions, il y a un an à peine. Une belle croissance qui pourrait justifier la forte valorisation de Twitter. Sauf, que personne jusqu'à présent ne sait vraiment comment Twitter va gagner assez d'argent pour justifier une telle valorisation.

La seule information disponible jusqu'à présent, celle du cabinet d'experts eMarketer, évoque un possible triplement du chiffre d'affaires de Twitter pour 2011, soit, tenez-vous bien... à peine 150 millions de dollars. Nous sommes donc loin, d'une valorisation potentielle de Twitter à 7 milliards de dollars !

Même chose pour Pandora, la radio sur Internet ou encore de LinkedIn, le site de réseau professionnel sur le Net. Voilà encore deux valeurs qui ont été introduites en Bourse et dont les cours sont allés jusqu'à tripler le premier jour, alors que comme le faisait remarquer le journal économique La Tribune, une bonne introduction, c'est 5% de hausse le premier jour, et 20% sur 3 mois. Tout sauf un triplement du cours en un jour.

Et tout cela amène donc les spécialistes à reparler d'une bulle sur le Net. La question sur les marchés n'est plus de savoir s'il y a ou non une bulle spéculative, mais seulement de savoir quand elle se dégonflera !

Nos partenaires