Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

26/06/13 à 09:45 - Mise à jour à 09:45

Le spectre d'une hausse progressive des taux d'intérêt a bousculé la planète finance!

Les Bourses ont été chahutées ces jours-ci et même si Wall Street a terminé la séance de ce mardi dans le vert, les interrogations restent malgré tout très fortes. Et souvent la même question principale revient : est-ce que les Bourses vont pouvoir grimper encore, comme elles l'ont fait ces derniers mois, sans le dopant des taux d'intérêt très bas ?

A vrai dire, personne encore ne peut donner de réponse à cette question. Et certains pensent même que l'été sera chaud, très chaud, car les Bourses vont sans doute se chercher une orientation pendant quelques semaines avant d'avoir une direction claire.

En revanche, l'épargnant ne doit pas s'attendre à voir le taux de son livret d'épargne être augmenté par sa banque préférée... Pourquoi ? Parce que si les Bourses ont peur d'une hausse des taux d'intérêt, il s'agit avant tout des taux d'intérêt à long terme. Or, le rendement de votre livret d'épargne est déterminée par les taux d'intérêt à court terme et non pas à long terme. Et là, malheureusement pour les épargnants, il n'y a aucun changement, les taux restent bas et certains banquiers pensent même que le rendement des livrets d'épargne pourrait encore baisser.

Du côté de ceux qui cherchent un crédit, et notamment un crédit hypothécaire, là c'est plus clair, le taux de ces crédits est directement lié aux taux d'intérêt à long terme. Si vous avez un bien immobilier en vue, peut-être est-il bon de sécuriser/bloquer votre taux auprès de votre agence bancaire. Mais c'est vrai aussi que si les taux d'intérêt des prêts hypothécaires augmentent, cela pourrait avoir une incidence à la baisse sur les prix de l'immobilier, pour la simple raison qu'il y aurait moins de candidats acheteurs. Mais on n'en est pas encore là, mais ce qui est certain, c'est que les taux à long terme vont augmenter, et donc, c'est le moment d'anticiper si vous êtes concerné par cette hausse des taux.

Nos partenaires